Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 18:32

allain-leprest.jpgCe poète qui s'était cousu mains son plus beau« posthume » :  ... « Pacifiste inconnu » s 'est suicidé le 15 Août, à Antraigues, où avait vécu son ami Jean Ferrat. Claude Nougaro avait dit de lui : «Voici l'un des plus foudroyants auteurs de chansons. »
Dans la fin des années 90, la Municipalité de Lomme avait eu l'heureuse initiative de l'inviter dans la salle de l'Olympia.
Les Lommois, dont je suis, ont pu découvrir sa voix en ligne brisée et ses textes, ciselés dans la pierre et le coton des nuages... « La bouteille était sûrement vide » quand il était entré sur scène ... mais le public ne s'y était pas trompé , accompagnant sa sortie d' une longue ovation , touché en plein cœur. A bout portant.
Mardi 23 Août, à Ivry, où il habitait et militait, 1500 personnes, regard noyé dans le chagrin, lui ont rendu un dernier hommage. Le Vice-Président de la Sacem a conclu son allocution bouleversante, la voix étranglée, en souhaitant « un avenir qui le mériterait... »

Les Amap contribuent, comme elles le peuvent, « écho d'un ruisseau », à la construction de cet avenir là...
C'est pourquoi j'ai envie de partager, avec ceux qui ne le connaissent pas encore, l' un de ses derniers textes :

« Qu'a dit le feu qu'elle a dit l'eau »

J'enfume, j'aboie, je crépite
Je change en colliers les pépites
Je  rends tous les astres envieux
Qu'a dit le feu

Je caresse, je noie, je lèche
Je m'éponge, me bois, me pêche
Je porte le ciel sur mon dos
Qu'elle a dit l'eau

Je brûle la peau des forêts
M'est arrivé de dévorer
Le grain d'un épi de cheveu
Qu'a dit le feu

J'ai dessiné un million d'îles
J'ai ressuscité des fossiles
J'ai inventé les caniveaux
Qu'elle a dit l'eau

J'effraie, je brûle, j'incandescente
D'une ville je fais des cendres
En lui adressant mes bons vœux
Qu'a dit le feu

Rien qu'une goutte sur tes bûches
Un petit crachat de ma cruche
Un pleur et je te fais la peau
Qu'elle a dit l'eau

On crie mon nom au pas de tir
J'ai conduit des gens aux martyrs
En arrachant leur moindre aveu
Qu'a dit le feu

J'irrigue, je fais plus mon âge
Je tutoie parfois les barrages
J'écris des chansons pour Léo
Qu'elle a dit l'eau

Je suis rouge, je sens le pain
J'ai mis cent étoiles au tapin
En fait je fais ce que je veux
Qu'a dit le feu

J'illumine les aquarelles
J'ai inventé les arcs en ciel
Et le pompon des matelots
Qu'elle a dit l'eau

Tu brilles pas par tes arguments
Mais pardonne moi si je mens
 Quand je suis feu doux, je suis bleu
Qu'a dit le feu

Je ne suis pas une lumière
Et moi qu'on appelle la mer
Je suis que l'écho d'un ruisseau
Qu'elle a dit l'eau

Le soleil est tombé en larmes
Quand l'eau y a déclaré sa flamme
C'est la première fois que je pleut
Qu'a dit le feu

Cent fleuves ont replié leurs bras
Sous les pluies mouillées de leurs draps
La nature a bien du culot
Qu'elle a dit l'eau...

« Quand auront fondu les banquises » Allain Leprest
En cherchant son nom sur Google, vous ferez connaissance avec lui et avec bien d'autres textes, comme : « SDF »... » C'est peut être... »...

                                       
Nelly Thienpondt

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Actions-réactions
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 06:35

Bien que la piste de la secte offrît  de nouvelles sources d'investigations, celle de l'association de malfaiteurs ne fut pas abandonnée pour autant...
Toutefois, après la réunion du 7 Mai, l'hypothèse d'une prise d'otage ne  fut pas retenue : les individus rejoignirent  leurs véhicules sans précipitation, tandis que la fermière, pas apeurée le moins du monde, restait tranquillement en famille...
Poireau, afin de manifester sa vivacité d'esprit, demanda :
« A quelle sorte de tri sélectif ont ils bien pu procéder avec tant de minutie ? »
« Le tri est toujours sélectif, Poireau, c'est un pléonasme ! »
« Ah ! Bon, pensa Poireau qui ne parlait que le français, j'aurais encore gagné à me taire ! ».
Les allées et venues autour de la ferme semblaient avoir pris fin...
Continuant de mener leurs investigations, du côté de la lutte anti-sectes, nos deux fins limiers avaient appris que des réunions beaucoup plus régulières se tenaient en pleine ville, dans un lieu public, tous les jeudis soirs...Bottes-et-parapluie-Odile.jpg
Le jeudi suivant tombait le 14 Juillet...
« Bof ! Pensèrent-ils, le 14 Juillet...on défile...et ils se défilèrent !
Mal leur en pris.
Les réunions du Jeudi étaient, apprirent-ils, beaucoup plus fréquentées que celles du samedi !
« Bon ! Ils ne perdent rien pour attendre...on verra samedi ! » s'énerva Maigrelet !
Le samedi, c'était les vacances, un long week-end , il faisait un temps à ne pas laisser traîner un poireau dehors...et ils se re-défilèrent !
Là encore, mal leur en pris ! Ils auraient pu fixer dans l'objectif de leur caméra, le visage (encapuchonné, bien sûr) de quelques fanatiques, toujours prosternés , toujours armés de couteaux, et regrettant amèrement de n'être pas équipés de loupes  pour se livrer à ce tri...
pléonasmique !
Disons, à la décharge de nos deux héros, qu'il faisait un temps à ne pas mettre un appareil photo dehors, surtout au bout d'un poireau !!
Le mystère reste entier...                                       
A suivre...

Retrouvez les aventures de Poireau et Maigrelet en cliquant ici :

Les adorateurs de la terre (1)

L'affichée afficheuse

Carnage à la ferme (suite)

Ils ont récidivé

Massacre à la ferme

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Chantiers à la ferme
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 06:51

Le vendredi 10 juin, Patrick et Isabelle Ruhant ouvraient les portes de leur ferme pour l'opération "Printemps du bio", lancée par A pro bio.

La distribution a démarré dès le début de l'après-midi et les visiteurs ont découvert divers stands : Vin, jus de fruits, chocolats, produits laitiers, vêtements, pain... bio évidemment !

En fin de journée, la Compagnie "Sur la grand'route" donnait son spectacle, "Jardins du monde, chair du monde".

Puis tous les gens encore présents ont participé à une auberge espagnole. A 22 h, on pouvait compter quelque 40 personnes ! Opération réussie !collage-Journees-du-bio-chez-les-Ruhant-10-juin-2011.jpg

Repost 0
Published by Lomme de Terre
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 15:19

P1000663.jpgNon seulement c'est de saison, c'est facile, ça se prépare d'avance...mais c'est un régal !
D'ailleurs, quand y en a pour quatre......y en deux qui mangent tout !

Pour 4 personnes :
750 gr de rhubarbe
250 gr de fraises
2 oranges
4 c. à soupe de miel
8 feuilles de basilic
Poivre du moulin

Épluchez les tiges de rhubarbe et coupez les en tronçons de 3 cm.
Prélevez une c. à soupe de zestes d'orange.
Dans un saladier, diluez le miel dans le jus des oranges (pressées), ajoutez les morceaux de rhubarbe et les zestes et laissez mariner 2 h environ.
Préchauffez le four à th . 6 ou 180°.
Préparez 4 papillotes : sur chaque feuille de papier d'alu, répartissez la rhubarbe et son jus,
ajoutez quelque fraises, 2 feuilles de basilic, poivrez.
Fermer les papillotes et cuire 15 mn.
Servir tiède avec une glace à la vanille. A mon avis facultatif, c'est délicieux comme ça !

Nelly

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Recettes
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 14:39

numérisation0056N'oubliez pas ! Les Ruhant ouvrent leurs portes au printemps bio ce vendredi 10 juin à partir de 14 h 30.

Et tiens, allez voir ce qu'en dit la Voix du Nord édition Armentières en cliquant ici.

A vendredi !

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Revue de presse
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 13:38

flyer-la-Conf-.jpg

Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 06:35

P1070808-1L'Amap de Villeneuve d'Ascq, Vascq'Amap, vient de distribuer ces premiers paniers. Petit à petit, les Amap font leur nid.

Cliquez ici pour lire l'article dans la Voix du Nord.

Si vous voulez prendre contact avec cette Amap, voici ses coordonnées : vascqamap@gmail.com ou 06 83 66 73 55

Longue vie à Vascq'amap !

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Création
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:50

numérisation0056Vendredi 10 juin 2011, Isabelle et Patrick Ruhant fêtent le bio à la ferme, en partenariat avec A Pro Bio ( pôle de ressources de promotion et de développement de la filière bio dans le Nord-Pas de Calais).

Les "non-amapiens" peuvent venir dès 14 h 30.

Pour les amapiens, la distribution de légumes de l'Amap Lomme de Terre et de viande de l'Amap du Beau Pays aura donc lieu là-bas, à Pérenchies de 17 h à 19 h30. L'adresses est 5, ruelle à Prunes Pérenchies, pour ceux qui ne le sauraient pas encore.

Si vous ne prenez pas de viande, vous pouvez venir avant.

Sur place, vous rencontrerez Monsieur Piva, viticulteur bio dans le Bordelais et vous pourrez déguster son vin et l'acheter. Il est présent habitulellement sur le marché de Lomme, le samedi de  Pentecôte. Mais cette année, ce sera chez les Ruhant.

Il y aura également des stands de pain, de produits laitiers, de jus de fruits, de chocolat, des cosmétiques...bio bien évidemment.

 

Sur-la-route--jardins-du-monde-chair-du-monde.jpg

Vers 19 h 45, venez découvrir la compagnie "Sur la Grand'Route" et son spectacle

"Jardins du Monde, Chair du Monde".

Un chapeau circulera en fin de spectacle.

Et après le spectacle, auberge espagnole, ole ! Chaucn apporte quelque chose à grignoter ou à boire.

Vous pouvez inviter votrez famille, vos amis, vos voisins mais il faut retenir vos places en écrivant à amap.lommedeterre@laposte.net

Les photos sont cliquables et vous amènent vers les sites concernés.

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Agenda
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 06:29

2011-04-26_flyer-Adav-fete-du-velo.jpg

 

Une balade à vélo avec l'ADAV, ça vous dit ? Cliquez sur l'image pour tous les détails.

 

 

La bicyclette (Jacques Réda, retour au calme)

Passant dans la rue un dimanche à six heures, soudain, 
Au bout d’un corridor fermé de vitres en losange, 
On voit un torrent de soleil qui roule entre des branches 
Et se pulvérise à travers les feuilles d’un jardin, 

Avec des éclats palpitants au milieu du pavage 
Et des gouttes d’or en suspens aux rayons d’un vélo. 
C’est un grand vélo noir, de proportions parfaites, 
Qui touche à peine au mur. Il a la grâce d’une bête 
En éveil dans sa fixité calme : c’est un oiseau. 

La rue est vide. Le jardin continue en silence 
De déverser à flots ce feu vert et doré qui danse 
Pieds nus, à petits pas légers sur le froid du carreau. 
Parfois un chien aboie ainsi qu’aux abords d’un village. 
On pense à des murs écroulés, à des bois, des étangs. 

La bicyclette vibre alors, on dirait qu’elle entend. 
Et voudrait-on s’en emparer, puisque rien ne l’entrave, 
On devine qu’avant d’avoir effleuré le guidon 
Éblouissant, on la verrait s’enlever d’un seul bond 
À travers le vitrage à demi noyé qui chancelle, 

Et lancer dans le feu du soir les grappes d’étincelles 
Qui font à présent de ses roues deux astres en fusion. 

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 05:38

P5066720.jpgL'automne arrivant, le calme ayant repris ses droits dans la campagne pérenchinoise, attendant de s'endormir sous la neige...
Le commissaire Maigrelet et l'inspecteur Poireau, les deux enquêteurs bien connus, vivaient des jours peinards au coin de leur feu de bois...
Avec la venue du printemps, l'activité fébrile fit son retour à la Ferme de la Ruelle, et, avec elle,
la bande d'individus cause de tant de préoccupations l'année dernière.
 C'est ainsi que le 7 Mai 2011, une rumeur se propagea : « Ça y est, ils sont là ! » Ainsi alertés, Maigrelet et Poireau enfourchèrent leur tracteur et se précipitèrent sur les lieux.
L'un d'eux ne prit même pas la peine de dissimuler sa filature, sillonnant le terrain pour dénombrer les présumés coupables. N'en croyant pas ses yeux, il en compta 25 !
Certains installés là comme en terrain conquis, d'autres, plus réservés, observant les gestes de leurs congénères, sans doute des apprentis à qui un solide gaillard, bien bâti, donnait des conseils...
Tous étaient armés de couteaux, et pourtant leur comportement n'avait rien de belliqueux :
les uns s'inclinaient, courbés en deux, d'autres se prosternaient à genoux, d'autres encore s'allongeaient à même le sol, l'ensemble progressant lentement d'un bout à l'autre des rangées...Quand cet étrange comportement cessa et qu'ils se relevèrent...la terre avait  changé de couleur et était passée du vert au marron clair ! Des artistes ??? Sûrement, pour épargner
les minces filaments qu'on distinguait à peine et promettaient de devenir...des poireaux !
Un rite d'aspersion d'eau suivi, puis un goûter préparé par la fermière réunit les derniers partants dans une évidente bonne humeur.
Que se passait il ?? La perplexité grandissait dans la tête des deux enquêteurs...
« Alors, Poireau, qu'en pensez vous ? »
« Euh, ben, Commissaire, pour une association de malfaiteurs, ça fait quand même beaucoup de monde...Ou alors, c'est un gang avec des ramifications régionales, voire, nationales... »
« C'est une secte, Poireau, C'EST UNE  SECTE ! »
« Ah ! Mais c'est bien sûr ! »
(à suivre)

Nelly

L'album photo de cet arrachage est visible dans la colonne de droite, dans la partie "album photos", dossier "Arrachage 7 mai 2011".

collage-arrachage-07.05.jpg

Repost 0
Published by Lomme de Terre - dans Chantiers à la ferme
commenter cet article

  • : Le blog de Lomme de terre
  • Le blog de Lomme de terre
  • : AMAP, créée à Lomme, Nord, regroupant 80 consomm'acteurs et des maraîchers
  • Contact

Recherche